webleads-tracker

Le Plan de Reprise d’Activité reste indispensable dans le cloud

Vous êtes ici

Le Plan de Reprise d’Activité reste indispensable dans le cloud

0 Commentaires

La production est l’élément central de l’entreprise. En son cœur, ce sont les données que la DSI doit protéger pour garantir cette production. Aujourd’hui, où de plus en plus d’environnements informatiques sont migrés dans le cloud, il faut toutefois garder en tête que cela ne dispense pas de mettre en place un Plan de Reprise d’Activité (PRA) et de le maintenir en condition opérationnelle.

Le Cloud n’est pas une solution miracle !

Le cloud offre de nombreuses opportunités, c’est indéniable. Cependant, ce n’est pas magique !

L’architecture Cloud doit être bien penser en amont afin de profiter pleinement des avantages du cloud. De même, et contre les idées reçues, il est primordial de prévoir un Plan de Reprise d’Activité (PRA). A quoi, il faut également ajouter une prestation de maintenance afin de protéger l’environnement des pannes ou corruption dans l’optique de toujours garantir une production efficace.

La mise en place d’un PRA se fait idéalement lors de la conception ou de la transformation du système d’information. Pour pallier la complexité d’un tel projet, le cloud constitue une réelle opportunité, notamment lorsque l’infrastructure informatique est vieillissante.

Ensuite, il s’agit de mettre en œuvre un PRA avec une prestation de maintenance en condition opérationnelle, aussi appelée Services Managés.

Citation Plan de Reprise d'Activité

En effet, seule, la mise en place d’un PRA n’est pas suffisante. « Qui n’a jamais eu la désagréable surprise, alors qu’il avait choisi l’option « roue de secours » (le PRA), de constater que la roue de secours était dégonflée ? », explique Didier Lavoine, Directeur Technique de Digora.

C’est pour cela que les Services Managés doivent s’appliquer à la production mais aussi à l’environnement de secours. Ainsi, le bon fonctionnement des environnements du SI est garanti grâce aux interventions d’experts informatiques 24h/24 et 7 jours sur 7.

Maitriser ses coûts dans le Cloud

L’un des éléments inhérents au Cloud est sa tarification à l’usage. Cela induit donc une facturation a priori irrégulière. Il est donc indispensable, lors de la conception et du choix de l’architecture cloud, d’aller au-delà de l’approche technique et d’analyser finement les coûts associés.

Les Services Managés permettent de maintenir en condition opérationnelle vos environnements et donc de maitriser les consommations et a fortiori les coûts.

Aux Services Managés sont associés également une gouvernance de proximité car les experts informatiques connaissent, supervisent et administrent les environnements au quotidien. Ainsi le PRA est maintenu et testé de manière régulière.

Même dans un projet Cloud, le PRA nécessite la répartition sur plusieurs « sites » On Premise ou dans le cloud également.

Pour Bandai Namco, Digora a par exemple assuré la conception et la mise à disposition d’une infrastructure cloud pour le projet de migration d’un ERP avec un PRA sur deux sites, associées à un service managé pour l’ERP intégrant le PRA.
Cela s’est fait au travers d’Oracle Cloud. Cette solution permet donc une gestion multisite et une approche hybride sans contrainte sur les composants softwares d’infrastructure comme la base de données.

Changer de paradigme : garantir le fonctionnement plutôt que le rétablissement

Le budget du PRA pour la mise en œuvre et l'exploitation est fondamental. Pour justifier de l'investissement et de la mise en place d'un PRA, Digora propose aux équipes IT de réaliser un Bilan de l'impact sur l'activité (BIA). Il permet de répondre à la question : combien coûterait à l’entreprise l’arrêt de son système d’information.

Lorsqu’un DSI choisi un prestataire de Services Managés, il y a 2 éléments clés à prendre en compte : la gouvernance (interlocuteur dédié, tableaux de bord, comités de pilotage & technique…) et avoir des engagements de services (SLA / Service Level Agreement).

Généralement, les garanties proposées sont soit la Garantie de Temps d’Intervention (GTI), soit la Garantie de Temps de Rétablissement (GTR). Cependant, il existe une garantie plus pertinente, qui est celle proposée par Digora, il s’agit de la Garantie de Temps de Fonctionnement (GTF).

En effet, dans le cas d’une GTI ou GTR, Le rétablissement peut être rapide, mais si une panne survient fréquemment, le SI est fortement pénalisé.

De plus, le DSI sera jugé sur le fonctionnement du système d’information et non sur le temps de réparation. De même, nous, Digora, voulons également être jugés sur le critère du fonctionnement. C’est, en quelques sortes, un gage de qualité et la base d’une relation saine et pérenne avec nos clients.

Par ailleurs, les fournisseurs de services cloud proposent rarement ce type de garantie. Ainsi la GTF permet de réassurer l’ensemble des environnements.

Pour être concret, nous garantissons un taux de disponibilité de 99,5% et jusqu’à 99,9% pour certains contrats.

Les Services Managés Digora permettent donc de répondre au besoin de qualité du client et de construire une relation de confiance et de proximité. Ainsi, le client est assuré d’avoir un PRA toujours opérationnel, au meilleur coût avec une vraie maîtrise des risques et l’assurance que le trésor, que constitue ses données, soit protégé.

 

Source : LMI

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Captcha, confirmez l'envoi du formulaire
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.