Trajectoire vers le cloud : quelles stratégies de migration ? Partie 2/2

Vous êtes ici

Trajectoire vers le cloud : quelles stratégies de migration ? Partie 2/2

0 Commentaires

2 experts analysent les enjeux de la mise en place d’architectures cloud pérennes, en faisant un focus sur la sécurité des données et le PRA dans le Cloud.

Cet article est la deuxième et dernière partie d’une série d’articles. Vous pouvez lire le premier article d’abord ou lire cet article tel quel smiley

Ce sont toujours Eve Girault, Tech Evangelist Equinix et Didier Lavoine, Directeur Technique Digora, qui sont à l’honneur.

Beaucoup de DSI ont encore des doutes sur la sécurité des données dans le cloud. Ces craintes sont-elles rationnelles ?

Didier Lavoine : Le cloud ne génère pas de problèmes de sécurité supplémentaires. Aucune attaque informatique, aucune question de sauvegarde, de cohérence, de sécurité des données n’est spécifique au cloud, les problèmes restent les mêmes.

Eve Girault : Au contraire, les fournisseurs de cloud apportent des garanties de sécurité qu’il est difficile d’obtenir en interne. AWS dispose de plus de 250 points de contrôle avant d’atteindre la VM d’un client. Quant aux datacenters d’Equinix, ils permettent de bénéficier de nombreux aménagements pour renforcer la sécurité : zones à accès restreint et limité au personnel de l’entreprise, systèmes de racks contrôlés, corridors privatifs et séparés du reste du datacenter, etc. Et bien sur la connexion directe et dédiée pour le ou les fournisseurs de cloud retenus.

Le Cloud pour plus de sécurité

DL : D’une manière générale, le mode externalisé simplifie la gestion du datacenter. Quand on prend en compte la sécurité, la climatisation, l’urbanisation de la salle machine… c’est autant de tâches chronophages et à faible valeur ajoutée que l’on peut éviter en s’appuyant sur le cloud. De plus, Equinix permet de définir des SLA afin de permettre à l’intégrateur de solutions Cloud et de services managés de garantir des niveaux de sécurité dans le stockage et la gestion des données.

Le cloud est-il une bonne solution pour envisager un PRA ?

DL : L’élaboration d’un PRA dans le cloud est particulièrement pertinente avec Equinix, du fait de l’interconnexion des datacenters. Cela permet d’avoir un second site à jour rapidement opérationnel en cas de problème.

EG : Beaucoup d’organisations renoncent à mettre en place un PRA de peur d’engager des dépenses pour une infrastructure qui ne servira peut-être jamais. C’est regrettable, car le PRA peut être utilisé comme site de secours mais également comme une infrastructure permettant de développer des projets innovants. L’approche combinée EQUINIX et DIGORA redéfinit le rôle du PRA, en donnant une autre dimension à ce type de projet. Nous souhaitons faire comprendre aux organisations que l’absence d’un site secondaire – au-delà des risques que cela représente en termes continuité des activités – est également un facteur qui limite leur capacité d’innovation. Beaucoup d’entreprises restreignent leurs équipes DevOps dans la mise en place de nouvelles applications et outils, de peur d’impacter la production en cas de problème. La présence d’un PRA dans le cloud apporte une réponse à cette situation qui conduit souvent à une frustration des équipes IT et à une fuite des talents.

DL : C’est un aspect fondamental : il ne faut pas considérer le PRA comme une infrastructure dormante, mais comme un véritable second site actif. Le PRA n’est plus une roue de secours dans le cloud mais un véritable levier d’agilité et de continuité de services/production.

PRA dans le Cloud pour plus d'agilité

Quels sont les bénéfices de la plateforme issue du rapprochement DIGORA/EQUINIX ?

DL : Cette plateforme de services permet avant tout de gérer les infrastructures dans le cloud. Notre objectif, en partenariat avec Equinix, est de décharger totalement nos clients de la gestion des infrastructures, de manière à répondre à leurs enjeux de performance et de flexibilité et de leur permettre de se concentrer sur leur coeur de métier, à savoir les applications.

EG : L’alliance DIGORA - Equinix fournit la meilleure plate-forme du marché pour gérer les applications des grands comptes et ETI, quels que soient les fournisseurs du marché : Oracle Cloud, Microsoft Azure, Amazon AWS, etc. Equinix apporte la base de l’infrastructure (sécurité, électricité, climatisation…) et DIGORA ajoute l’intelligence, l’expertise sur les technologies et sa capacité à fournir des services managés dans les contextes clients. L’objectif sous-jacent de ce partenariat est de faire en sorte que le « i » de DSI ne corresponde plus seulement à l’informatique et au maintien en condition opérationnelle, mais à l’innovation.

« L’objectif sous-jacent du partenariat DIGORA / EQUINIX est de faire en sorte que le « i » de DSI ne corresponde plus seulement à l’informatique et au maintien en condition opérationnelle, mais à l’innovation. »

 

Nous vous invitons à (re)lire la premier article de cette série car on répond aux questions suivantes :

  • Le cloud, moteur de la transformation numérique ? Pourquoi externaliser ses infrastructures dans le cloud ?
  • Que dire aux responsables SI qui craignent de migrer dans le cloud ?
  • Comment choisir le bon fournisseur en fonction de ses besoins ?

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Captcha, confirmez l'envoi du formulaire
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.