webleads-tracker

Restaurer une table à partir d’un backup RMAN sans Oracle 12C EE

Vous êtes ici

Restaurer une table à partir d’un backup RMAN sans Oracle 12C EE

Données

0 Commentaires

...OU COMMENT RÉALISER UNE RESTAURATION PARTIELLE D’UNE BASE DE DONNÉES

Parmi  les nouveautés notables d’Oracle 12c que nous avions évoqué dans un précédent billet, il en est une particulièrement intéressante qui était fortement attendue par les DBA : la récupération facilitée d’une table ou d’une partition jusqu’à un point du passé.

Cependant, bien que cette nouvelle version Oracle 12c soit attractive, peu de sociétés ont migré leurs bases dans cette nouvelle version à ce jour. De plus, cette nouvelle fonctionnalité n’est disponible qu’en Edition Enterprise. Comment procéder alors si ce besoin venait à se présenter et que l’environnement n’est pas en Oracle 12c EE ? Voici un cas concret rencontré récemment par un des clients de Digora, et la solution que nous avons mise en oeuvre

Le contexte

Le client, ayant souscrit un contrat de support OnDemand chez Digora, nous contacte pour une corruption logique de l’un de ses schémas Oracle à la suite d’une mise à jour de son éditeur. Sa  production ne fonctionne plus correctement. Il souhaiterait revenir en arrière et retrouver  l’état de ce schéma avant mise à jour. Il ne possède pas de sauvegardes logiques (export) antérieure à la mise à jour mais uniquement des sauvegardes physiques RMAN.

Il ne possède pas (encore) la version 12c d’Oracle, il n’est donc pas possible de restaurer un schéma ou des tables avec la nouvelle fonctionnalité  décrite ci-dessus.

Les contraintes et les données

La base est volumineuse, pas moins de  1 To, et le client ne possède pas d’espace suffisant pour la restaurer dans son intégralité. Il n’est pas en mesure non plus d’utiliser la technologie Flashback d’Oracle Database EE… et il ne possède pas d’environnement de test !

Le sujet s’avère donc un peu délicat, il faudra travailler directement sur le serveur de production. Néanmoins, le client est en mesure de mettre à disposition un espace disque d’environ 250 Go pour travailler… Voyons comment résoudre son problème.

La solution

L’expert Oracle Digora chargé de réaliser l’opération, partira donc du dernier backup RMAN disponible avant la corruption logique. Les données du schéma se trouvent dans un unique tablespace. La solution apparait peu à peu : la restauration partielle de la base est donc parfaitement envisageable. Voici les étapes suivies pour la réalisation de ce travail :

  • Restauration partielle de la base de données vers une base de données auxiliaire – spécialement montée pour cette opération –  à la dernière date disponible avant la corruption des données.
  • Export du schéma à l’aide de l’utilitaire datapump depuis la base de données auxiliaire
  • Import du schéma dans la base de production
  • Nettoyage et suppression de la base de données auxiliaire

Notons que c’est ce que propose l’utilitaire RMAN sur une base en version 12c (vous pouvez retrouver l’ensemble des nouveautés RMAN Oracle 12c ici).

Le résultat

Au final, le schéma concerné est bien restauré à la date et heure voulu à partir d’un backup RMAN et le client est satisfait de pouvoir reprendre son activité normalement.

Ce qu'il faut retenir

Mettez en oeuvre un ou des serveurs de test, validation ou pré-production. Cela  vous permettra de valider tout changement ou mise à jour sans mettre en péril votre production.

Mettez en place des stratégies de sauvegarde efficaces adaptées à votre environnement, afin de pouvoir revenir en situation nominale le plus rapidement possible. La stratégie de sauvegarde a son importance. Il est bien par exemple d’effectuer les sauvegardes dans des fichiers RMAN multiples, afin d’éviter de devoir dérouler un gros fichier dans le cas d’une restauration partielle. DIGORA peut vous aider à améliorer la mise en oeuvre de RMAN sur votre environnement.

———————————————————————————————————————————————————
Vous souhaitez  vérifier et améliorer vos stratégies de sauvegardes de vos bases de donnéesOracle, SQLServer, MySQL, PostgreSQL ? Vous aimeriez connaitre les solutions de supportsproposées par Digora ? Vous aimeriez migrer vos bases de données Oracle en 12C ? Contactez-nous pour de plus amples informations.

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Captcha, confirmez l'envoi du formulaire
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.