Retrouvez-nous le 14/04 pour notre Webinar "Quelle démarche pour votre stratégie de gestion de données ?". Je m'inscris

✖︎
Digora blog

Répliquer des données entre OpenVMS-RMS et Linux-Oracle

17/12/2010
A trier
Un hôpital spécialisé dans la lutte contre le cancer (CRLCC) souhaite mettre en œuvre une partie de la gestion des patients sous Linux-Oracle tout en continuant à utiliser ses applications de gestion patients sous OpenVMS-Cobol-RMS. Se pose alors la question de la réplication bidirectionnelle des données entre OpenVMS-RMS et Linux-Oracle.

Contraintes

La taille de l'établissement de soins ainsi que les délais imposés nécessitent de trouver une solution économique et rapide. De très nombreux programmes Cobol utilisent ces données. De plus, aucune technique standard n'existe pour répliquer des données de façon bidirectionnelle entre des fichiers RMS (séquentiels indexés) sous OpenVMS et une base de données Oracle sous Linux.

Les bonnes questions

  • Quelles techniques standard ou non standard sont disponibles ?
  • Comment seront gérés les éventuels conflits de mise à jour ?
  • Quel est le délai acceptable de propagation des mises à jour ?
  • Quels sont les coûts et délais de mise en œuvre ?

Les solutions envisagées

Quelques recherches ont montré que, s'il est possible de mettre en œuvre des Triggers sous Oracle pour capturer les modifications effectuées sur les tables, rien d'équivalent n'existe sur les fichiers OpenVMS-RMS.

A ce stade donc, deux solutions :

  1. Modifier tous les programmes Cobol sous OpenVMS pour accéder en lecture et écriture aux données stockées dans la base Oracle
  2. Continuer d'utiliser les programmes Cobol sous OpenVMS pour accéder en lecture seule aux fichiers OpenVMS-RMS et modifier les seuls programmes Cobol sous OpenVMS accédant aux données en écriture pour leur faire effectuer les lectures et modifications dans la base Oracle. Il reste à propager les modifications d'Oracle vers RMS.

Les choix effectués et la mise en œuvre

Voici les critères de choix :

  • Solution 1 (Modifications de tous les programmes) : coûts et délais très élevés
  • Solution 2 (Ne modifier que les programmes Cobol faisant des mises à jour et propager les modifications d'Oracle vers RMS) : coûts et délais très faibles

Les différences énormes en coût et délai entre les deux solutions ont amené la Direction Informatique à opter logiquement pour la deuxième solution, la plus rapide à mettre en œuvre, et la plus économique.

Le seul inconvénient de cette solution a été accepté sans difficulté : un léger décalage (de l'ordre de quelques secondes au maximum et moins d'une seconde le plus souvent) entre la saisie d'une modification dans Oracle et sa réplication sous OpenVMS.

L'utilisation associée de Triggers, de tables de suivi des modifications et de déclenchements d'alertes sous Oracle permet à un programme Cobol sous OpenVMS de répliquer les modifications effectuées sous Oracle en mettant à jour les fichiers RMS Cobol.

Bilan de projet

Cette réplication a été mise en œuvre en moins d'un mois par travail de l'équipe informatique du client, assistée de quelques jours d'expertise DIGORA.

La solution donne toute satisfaction au client et fonctionne encore plus de 6 ans après. Elle s'est avérée simple, efficace, économique.

Vous souhaitez en savoir plus sur cette solution et sa mise en œuvre ? Contactez-nous au 0820 200 217.