Retrouvez-nous le 14/04 pour notre Webinar "Quelle démarche pour votre stratégie de gestion de données ?". Je m'inscris

✖︎
Digora blog

Pourquoi choisir Oracle Linux ?

23/09/2014
Données

Dans un contexte économique tendu, et face aux pressions, les entreprises tendent à améliorer leur rendement toujours plus. C’est donc dans des périmètres de budget chaque jour plus serrés que les départements techniques et informatiques doivent assurer des niveaux de services élevés pour leurs environnements critiques. Beaucoup de départements IT recherchent ce rendement au travers de modèles de services de type Cloud, leur offrant ainsi une plus grande souplesse, utilisation, simplification de l’administration, réduction de la complexité et des coûts de livraison d’application. Pour supporter ces nouvelles solutions, les architectes IT tendent à uniformiser leur parc matériel en délaissant un parc hétérogène de serveurs Unix et Linux au profit d’une unique distribution Linux. Linux devient ainsi le standard OS de nombreuses entreprises.

Dans ce contexte, voyons quels sont les avantages que vous pourriez tirer d' Oracle Linux et dans quelles mesures vous pourriez réaliser certaines économies.

Qu’est-ce que Oracle Linux ?

oracleLinux

Oracle Linux, est un système d’exploitation Open Source Linux. Il convient tant à des applications Oracle qu’à une utilisation générale. Détail important : il est compatible avec Red Hat Enterprise Linux.

Combien coûte Oracle Linux ?

  • Le téléchargement d’Oracle Linux est gratuit

Aucun contrat de support et de clés d’activations ne sont nécessaires pour installer OL. Cela signifie qu’un administrateur est en mesure de déployer de nouveaux serveurs sans délais particuliers. La plateforme de téléchargement est accessible 365 j par an, 24h/24.Le code source est également disponible publiquement.

  • Les mises à jour de sécurité et les patchs correctifs sont gratuits

Tous vos systèmes, même non supportés, peuvent être mis à jour sans contrat de support. Les administrateurs peuvent ainsi maintenir leur parc au même niveau, y compris pour leurs systèmes non critiques sans aucun contrat de support. Le serveur public Yum (http://public-yum.oracle.com) met à disposition ces mises à jour au même moment que ULN  (Unbreakable Linux Network) pour les systèmes sous contrats. Cette approche du service, particulièrement différente d’autres services de support, offre aux départements IT la possibilité d’uniformiser leurs parcs, tout en choisissant quels serveurs mettre sous contrat de maintenance. Il offre également la possibilité de choisir le niveau de support  adéquat en fonction de la criticité des systèmes.

  • La redistribution d’Oracle Linux est autorisée sans accepter de nouveaux termes de contrats de licence

Les avantages et les coûts du support Oracle

Trois niveaux de supports sont disponibles : UNL, BASIC et PREMIER. Vous pouvez trouver les détails des différents niveaux de support dans notre précédent billet sur Oracle Linux : http://www.digora.com/blog/oracle-linux-ou-redhat-linux-comment-choisir/

  • Les coûts de support Oracle, comme indiqué dans notre précédent billet mentionné ci-dessus, sont abordables en comparaison avec d’autres offres.

Oracle met à disposition un calculateur de coût très simple d’utilisation à cette adresse : http://www.oracle.com/us/media/calculator/linuxtco/index.html. Il vous permettra de simuler à combien pourrait s’élever  votre solution de support, si toutefois vous en souscriviez une chez eux.

  • La haute disponibilité sans coût supplémentaire.

La licence Oracle Clusterware, est incluse dès le support BASIC. Elle est en supplément  chez le concurrent Redhat. Rappelons que Oracle Clusterware surveille et gère vos applications, tant en haute disponibilité qu' en répartition des charges.

Le droit d’utilisation est compris également dans tous les niveaux de support (UNL, Basic et Premium). A partir du support Basic, Oracle supporte également Spacewalk, le projet Open Source de gestion de systèmes.

  • Plus d’indisponibilité de service .

Avec le support PREMIER, la mise à jour de vos systèmes à chaud est possible avec Ksplice. Il est indispensable d’intégrer qu’une interruption de service engendre inévitablement des coûts. Même en utilisant une méthode de « Rolling Upgrade » vous engendrez inévitablement un surcoût. La charge de travail se reportera vers les autres serveurs impliquant de fait une baisse de productivité des utilisateurs finaux. Cela implique souvent des planifications lourdes et une coordination rigoureuse. Ces gestions contraignantes pénalisent également le rythme soutenu de mise à jour des systèmes, et il est difficile pour les administrateurs d’en suivre la cadence. Les politiques de sécurité des entreprises l’imposent pourtant. La technologie Ksplice offrira la possibilité de suivre ces mises à jour plus régulièrement, et sans interruption de service. Vous trouverez plus d'informations sur Ksplice dans un précédent article ici.

  • Le système de fichier  XFS est livré avec Oracle Linux 7 et supporté dans le support Premier.

XFS est un système de fichiers haute performance. Vous pouvez trouver des détails ici : http://www.oracle.com/technetwork/server-storage/linux/technologies/xfs-overview-1917772.html

  • Avec le support premier, vos administrateurs accèdent également aux paquets retro portés (backports) d’Oracle Linux .

Cela leur permettra de mettre à jour certains paquets de le leur système sans nécessairement mettre à jour leur système avec la toute dernière version. Cela permet de maintenir des applicatifs en environnements stables.

  • Oracle est en mesure de vous proposer un support pour RHEL.

Oracle Linux : un système éprouvé et optimisé

Les cordonniers ne sont pas forcément les plus mal chaussés ! Oracle est sans doute le client le plus consommateur de son propre système Oracle Linux. Chez Oracle, plus de 175 000 systèmes physiques ou virtuels tournent sur OL. Et c’est parce que les clients internes et externes de Oracle Linux comptent sur ce système que cela fait de lui un système solide. Oracle investit donc énormément sur ce système. En interne, il est testé pas moins de 128 000 heures par jour. Son système est  intégré dans Oracle Exadata, Oracle Exalytics in Memory Machine, Oracle Exalogic et ODA, faisant certainement de lui un système robuste, optimisé et fiable. A l’heure de tirer le meilleur parti de votre version de Linux et de vos supports, Oracle Linux est une alternative à considérer, fiable et assurément économique.

Autres liens utiles

Sur Oracle Linux : http://www.oracle.com/fr/technologies/linux/overview/index.html http://www.oracle.com/us/technologies/027617.pdf Sur le support Oracle Linux : http://www.oracle.com/us/support/library/enterprise-linux-support-policies-069172.pdf

 

Vous aimeriez en savoir plus sur ce système ? Digora peut répondre à vos questions et vous accompagner dans la mise en place d’Oracle Linux. Vous pouvez nous contacter ici pour de plus amples informations.