Retrouvez-nous le 14/04 pour notre Webinar "Quelle démarche pour votre stratégie de gestion de données ?". Je m'inscris

✖︎
Digora blog

Oracle OpenWorld Jour 2 : les annonces majeures de Larry Ellison

01/10/2012
A trier

Comme nous vous l'avions annoncé hier, nous revenons aujourd'hui sur les annonces majeures dévoilées par Larry Ellison lors de sa keynote d'ouverture.

L'Oracle Cloud en IaaS  (Infrastructure as a Service)

Oracle a annoncé qu’il va proposer ses services Cloud dans ses trois acceptions (SaaS, PaaS et IaaS). La nouveauté, c’est bien IaaS. Oracle propose maintenant ses services d’Infrastructure en utilisant son OS, sa VM, ses capacités de calcul, son stockage en utilisant ses propres systèmes intégrés Exadata, Exalogic, Exalytics, SuperCluster, le tout connecté en Infiniband.

Oracle entre maintenant en compétition frontale avec Amazon et son Elastic Cloud qui a déjà beaucoup d’expérience dans ce domaine. Oracle aura probablement un avantage important en utilisant ses machines et ses logiciels dont son logiciel de virtualisation OVM.

Oracle owned and Managed Private Cloud

Larry a également annoncé que ce service pourra être fourni en dehors de ses Data Centers, sur les sites de ses clients en mode Private Cloud, Ce mode est prévu pour les clients qui ne peuvent et ne veulent sortir leurs données de leurs Data Centers (banques, secteur public, ….). Ce service aura-t-il du succès chez nous ? Rien n’est moins sûr puisque les contraintes seront certainement très fortes. Le principe est intéressant mais nous doutons que les clients français se précipitent !

Oracle Version 12c : Multitenant Database for Cloud

Larry Elisson a annoncé la prochaine version de la base de données, Oracle 12c, avec un « c » pour Cloud bien entendu.

Celle-ci ne sortira pas avant 2013 et la liste des nouvelles fonctionnalités n’est pas encore arrêtée.

Toutefois, il a mis en lumière une nouveauté certaine particulièrement intéressante : la faculté d’une même base de données d’héberger plusieurs « instances ». En anglais, on parle de multi-tenant .

Ces nouvelles « instances » partageront la mémoire, les process, le stockage et seront consolidées dans une base « container » de niveau supérieur.

Les instances seront « pluggable » à chaud ! Ce mécanisme nouveau permet de façon évidente d’économiser des ressources machine (RAM, CPU, stockage).

La sécurité est parfaitement assurée puisque les « instances » sont complètement séparées. Les applications fonctionnent normalement et sans changement par rapport à une base classique qui n’utilise pas cette fonctionnalité.

Nous allons tester dès que possible ce nouveau mécanisme qui ouvre de réelles perspectives, dans un mode Cloud ou non.

Exadata X3 Database In-Memory Machine 

La dernière annonce est la nouvelle génération d’Exadata Database Machine, la V3.
Toujours plus rapide, toujours plus richement dotée en mémoire, pour traiter à une vitesse stupéfiante des données de plus en plus volumineuses.

L’Exadata X3 Database In-Memory Machine utilise 26 Terabytes de mémoire (!) qui se décomposent en 4 Terabytes de DRAM et 22 TB de flash cache dans une seule armoire. C’est 4 fois la taille du cache de la version précédente. Il est évident que les bases de données vont maintenant se loger entièrement en mémoire. Tout dans la SGA !

Le prix de ses machines ne devrait pas varier par rapport à la version V2, ce qui est, bien entendu, une bonne nouvelle.
Une version d’entrée de gamme fait également son apparition, c’est une machine 1/8ème de rack. Son prix ne devrait pas dépasser, hors licences, 200 K$. Cette machine devrait rencontrer son succès en France et comble un écart important entre l’ODA et la première Exadata qui était une machine ¼ de rack.