webleads-tracker

Oracle OpenWorld 2019 : récapitulatif des annonces

Vous êtes ici

Oracle OpenWorld 2019 : récapitulatif des annonces

0 Commentaires

Oracle OpenWorld est chaque année un moment clé pour la communauté Oracle. C’est le moment où Oracle dévoile tout sur sa stratégie et les nouveautés à propos de ses produits actuels ou à venir, alors voici un récapitulatif des annonces principales faites lors d’Oracle OpenWorld 2019 !

Comme un rituel, il y a une session à ne pas rater : la keynote de Larry Ellison, toujours leader incontesté d’Oracle, trace la voie pour Oracle et fait les annonces principales.

Contrairement aux années précédentes qui laissaient parfois un arrière-goût amer avec un Larry Ellison qui faisait une focalisation trop forte et lassante sur la comparaison avec la concurrence (le fameux « competition bashing »). Sa cible principale étant AWS, cette année, le focus a été mis sur les forces d’Oracle et une multitude d’évolutions et de nouveautés ont été annoncées.

Oracle OpenWorld : les annonces principales

Comme chaque année, des dizaines de keynotes et sessions ont eu lieu avec autant de nouveautés annoncées. Voici une sélection des principales nouveautés en faisant un focus sur les sujets Base de données, Cloud et Engineered Systems :

  • Cloud Data Centres : Oracle veut étendre sa présence à tous les continents d’ici fin 2020 avec un ajout de 20 régions supplémentaires aux actuelles 16 régions existantes.  
  • Autonomous : Oracle veut fournir à ses clients une Data Plateform complètement automatisée.  Après Autonomous Database en 2018, Oracle ajoute une brique supplémentaire à son stack avec Autonomous Linux qui automatise le provisioning, paramètrage et le patching de l’OS.   
  • Microsoft : Déjà annoncé il y a quelque mois, Oracle a créé un partenariat avec Microsoft pour faciliter l’interconnexion du cloud Azure et OCI (Oracle Cloud Infrastructure). D’abord lancé aux Etats-Unis, Oracle a annoncé l’extension à d’autres régions, y compris l’Europe.  Une annonce supplémentaire concerne la possibilité de souscrire à des services SQLServer sur OCI. 
  • VMware : Ellison a dévoilé un nouveau partenariat avec VMware.  Cela inclut un support sans restriction pour les plateformes VMware. Une deuxième annonce forte est l’arrivée de VMware Cloud Foundation sur OCI. Cela permettra aux clients de migrer des VMs (Virtual Machines) de vSphere vers OCI et vice-versa.
  • Free Cloud Tier : jusqu’à présent, les clients pouvaient essayer des services OCI pour un budget de 300$ et une durée limitée à 1 mois. Dorénavant avec Oracle Free Cloud Tier ils pourront tester et déployer certains services (Autonomous, Compute, Stockage,…) pour un volume limité mais sans limitation dans le temps.
  • Database  : des premières informations sur les nouveautés à venir de la 20c ont été dévoilées (fonctionnalités lié au blockchain et au Machine Learning ). 
    Il y a également une nouveauté au niveau licence : il est maintenant possible de déployer 3 Pluggable Database sans nécessiter l’option Multitenant.  
  • Exadata : la nouvelle génération des Exadata X8-2M intègrera des innovations importantes. Grâce aux nouvelles technologies Intel Optane DC Persistent Memory et au réseau 100 gigabit RoCE, la latence va diminuer et la bande passante va augmenter de manière significative. Et tout cela au même prix que la génération précédente !
  • ODA : D’une façon plus discrète, on a également vu l’arrivée de l’ODA X8. Tous les modèles utilisent maintenant un processeur Intel de 16 cores de dernière génération. Les modèles M et HA (High Availability) offrent nettement plus d’espace de stockage (50% supplémentaire). Ici également, le tarif ne change pas par rapport à la génération précédente.

Notre point de vue : Oracle à la reconquête de ses clients

En termes de parts de marché, les leaders incontestés sur le Cloud sont AWS, Azure ou encore Google Cloud Platform. Oracle est un peu à la traine, mais continue d’y croire.

Pour gagner des parts de marché, Oracle met le paquet ! Ils veulent notamment reconquérir la confiance des clients. La stratégie passe par des investissements, des partenariats mais également en proposant des services gratuits.

Oracle a aussi réalisé que le multi-cloud est un réel besoin auquel il faut trouver des réponses. Il est illusoire de croire que les clients vont uniquement aller vers un seul Cloud Provider. Nouer des alliances et partenariats est alors primordial, même avec des concurrents historiques.

Il y a quelques années, qui aurait cru voir un jour des VPs Microsoft ou VMware monter sur le podium lors d’OOW ?

Lire aussi : Le mutlicloud défie-t-il la simplicité du cloud ?

Les clients VMware/Oracle vont se réjouir que ces deux sociétés se rapprochent finalement. Il faut savoir que la relation entre Oracle et VMware est historiquement très complexe et tendue. En effet, il existait des restrictions quant à la certification et au support de produits Oracle sur la plateforme VMware. De même, les règles de licences étaient assez floues, notamment concernant la virtualisation, quand des produits Oracle devaient être déployés sur une plateforme VMware.

Dorénavant, le problème du support sur VMware est donc réglé ! Toutefois, il n’y a pas encore eu d’annonce par rapport à la problématique du licensing. Les clients peuvent au moins avoir l’espoir de voir les relations se réchauffer. Car avec l’annonce d’une plateforme hybride permettant de gérer l’extension On Premise vers OCI, il faudra incontestablement répondre à la question du licensing sinon personne n’osera s’y lancer. 

Il est également rassurant de voir qu’Oracle ne néglige pas les clients et les solutions restées « sur terre » (On Premise). Même si Oracle a délaissé sa gamme hardware (Sparc, StorageTek…), les Engineered Systems restent des solutions dans lesquelles Oracle continue à investir et à innover.

En conclusion, Oracle continue à être une machine de guerre et sort des produits innovants pour une reconquête de ses clients.

Article rédigé par
Bernd Jodocy, Consultant Avant-Vente chez Digora

Bernd Jodocy

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Captcha, confirmez l'envoi du formulaire
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.