webleads-tracker

Oracle Open World 2014 - Journée 5 : La Synthèse

Vous êtes ici

Oracle Open World 2014 - Journée 5 : La Synthèse

Données

0 Commentaires

La cinquième et dernière journée d'Oracle Open World 2014 se termine. Nous avons choisi de faire une synthèse de cette édition 2014 d'Oracle Open World.

Synthèse d'Oracle Open World 2014

Tout d'abord, il faut savoir que le rythme a été intensif cette semaine, comme à chaque édition d'Oracle Open World. Les journées commencent tôt et finissent tard. L'Oracle Appreciation Event s'est déroulé mercredi soir jusque tard dans la nuit... Pas étonnant que le jeudi matin ait été dur pour beaucoup d'entre nous ! Il semble également que l'assiduité aux différentes activités du jeudi après-midi soit plus faible : départ de certains, visites ou shopping pour d'autres, etc... Mais qu'importe. Les journées auront été bien remplis et cet événement aura atteint son but : Oracle aura fait le point avec ses clients et partenaires sur son offre actuelle et présenté ses nouveautés marquantes, tout en expliquant la trajectoire fixée. Durant sa première Keynote, Larry commente l'ensemble des éléments de la gamme Systèmes Intégrés d'Oracle :

  • Exadata Database Machine
  • Exalytics
  • Big Data Appliance
  • Database Appliance
  • Virtual Compute Appliance
  • Exalytics In Memory Machine
  • Super Cluster T5-8
  • Super-Cluster M6-32 Big Memory Machine
  • Zero Data Loss Recovery Appliance

Passons en revue maintenant les points forts de cette édition 2014 d'Oracle Open World, en partant du matériel vers le logiciel (c'est assez logique !). Ce n'est pas si simple, car désormais le matériel (processeurs, stockage) embarque du logiciel pour fonctionner plus vite...

Hardware

Processeur Intel E7-8895 V2

Intel et Oracle ont travaillé conjointement pour définir un nouveau processeur capable d’ajuster le nombre de cœurs en fonction de la vitesse souhaitée (un processeur ne peut pas fonctionner avec un nombre de cœurs élevé à haute vitesse).

Il s'agit d'une approche révolutionnaire. Les traitements batchs peu parallélisés fonctionneront plus vite avec une vitesse élevée et des traitements OLTP fonctionneront plus vite avec un nombre de cœurs élevés.

Ce nouveau processeur est capable de fonctionner avec 15 cœurs à 2,8 Ghz, mais peut se reconfigurer sans reboot pour utiliser 10 cœurs à 3,2 Ghz ou 6 cœurs à 3,4 Ghz.

Ce nouveau processeur est mis en œuvre dans les nouveaux serveurs X4-4 et X4-8 ainsi que dans l'Exadata X4-8..

Voir http://www.datacenterdynamics.com/focus/archive/2014/07/oracle-compels-intel-build-special-chip

Le point de vue de DIGORA :

Ce processeur  est un modèle qui va marquer l'histoire des processeurs Intel. Et c'est Oracle qui est à l'origine de cette idée!

Reste à voir comment cela va se passer avec les licences Oracle (il sera presque à coup sûr nécessaire de licencier les 15 cœurs d’office, sauf avec un Hard Partitioning avec Oracle VM …).

Processeur M7 Sparc

Ce nouveau processeur SPARC M7 comporte des caractéristiques stupéfiantes de performance, de logiciel embarqué dans le silicone, et de fonctions avancées de sécurité (empêchant les programmes malveillants d'accéder à des zones mémoire non autorisées). Il équipe la nouvelle version du Super Cluster.

Voir http://www.oracle.com/fr/corporate/features/sparc-m7/sparc-m7-top-banner...

Le point de vue de DIGORA :

Ce processeur  est un modèle qui va marquer l'histoire des processeurs SPARC.

Il est dédié aux environnements importants fonctionnant sous Solaris et se révélera extrêmement performant grâce au code Oracle embarqué dans le silicium.

Serveurs Oracle X4-4 et X4-8

Profitant de la disponibilité du nouveau processeur Intel E7-8895 V2, Oracle propose maintenant deux serveurs "de compétition" : X4-4 et X4-8. Ils disposent notamment de tous les avantages de ce nouveau processeur.

Le serveur X4-4 équipe le nouvel Exalytics X4-4 In Memory.

Le serveur X4-8 équipe le nouvel Exadata X4-8.

Voir les liens suivants :

http://www.oracle.com/us/products/servers-storage/servers/x86/x4-4/overview/index.html

http://www.oracle.com/us/products/servers-storage/servers/x86/x4-8/overview/index.html

Le point de vue de DIGORA :

Bien qu'Oracle se soit désengagé du monde des serveurs x86 en général, ces deux serveurs méritent d'être pris en compte lors d'une acquisition ou d'un renouvellement de serveurs.

Ce sont de réelles bêtes de course...

Zero Data Loss Recovery Appliance

D'après Mark Hurd les analystes prédisent une croissance des données par 50 d’ici 2020. Cette nouvelle appliance d’Oracle a pour but de faciliter la sauvegarde en temps réel de ces volumes croissants de données stockées dans les bases Oracle. Elle est basée sur les mêmes composants qu’Exadata : des Compute Servers et des Storage Servers.

Larry Ellison précise que les Appliances de sauvegardes disponibles sur le marché ont de multiples inconvénients pour sauver les bases Oracle (bases sauvées en tant que fichiers, risque de perdre une journée de transactions, ralentissement des applications, non scalable).

La solution Oracle Zero Data Loss Recovery Appliance étroitement intégrée avec la propagation du flux Redo Log des bases Oracle (comme avec DataGuard) et avec RMAN apporte d’énormes avantages pour effectuer la sauvegarde de grands volumes de bases de données.

De plus, il est possible d'effectuer un RECOVER de type FULL

L’infographie préparée sur ce sujet résume parfaitement le problème et comment Oracle y répond point par point.

Pour plus de précisions sur cette solution, Oracle a mis en ligne un Data Sheet.

Le point de vue de DIGORA :

Cette appliance va résoudre les difficultés pour sauvegarder les nombreuses et énormes bases Oracle que l'on retrouve de plus en plus sur les sites.

La capacité de recevoir le flux Redo Log en direct, d'être interfacé avec RMAN et de pouvoir restituer une base directement en mode FULL, même si elle est sauvegardée en incrémental, nous parait un progrès ÉNORME.

Exalytics X4-4 In-Memory Machine

Une nouvelle version de l'appliance Exalytics est construite autour du nouveau processeur INTEL. Cette nouvelle configuration fournit des gains élevés en performances. La base Oracle TimesTen intégrée dans l'Exalytics est désormais, semble-t-il, remplacée par Oracle Database avec l'option In-Memory.

Cette appliance est conçue à partir du serveur X4-4 décrit plus haut.

Voir le lien https://www.oracle.com/engineered-systems/exalytics/index.html

Le point de vue de DIGORA :

Cette nouvelle version de l'Exalytics va relever le niveau de performances que les clients peuvent attendre de ce type de serveurs.

FS1 Flash Storage Enterprise SAN

Il s'agit d'une baie SAN orientée Flash, avec des capacités époustouflantes. La première Keynote de Larry Ellison présente une comparaison avec une solution équivalente d’EMC. Cette nouvelle solution de stockage, très prometteuse, constitue la nouvelle génération de baies SAN d’Oracle. Exit donc la gamme Pillar à terme…

Cette solution de stockage reprend tous les points forts de la gamme zFS : Hybrid Columnar Compression, Snapshots, FC, utilisation avec DirectNFS, etc…

Mais elle incorpore également une fonctionnalité remarquable provenant de la gamme Pillar : Quality of Service Plus (QoS Plus).

De plus, elle offre des facilités d’isolation par domaines (utilisable avec des environnements Cloud multi-tenants).

Enfin, la fonctionnalité T10 PI, garantissant la protection contre les corruptions, est intégrée dans cette base.

Voir le lien https://www.oracle.com/storage/san/fs1/index.html

Le point de vue de DIGORA :

Cette nouvelle gamme de baie SAN, disposant de nombreux avantages, va consolider la présence d'Oracle dans le monde du stockage.

Big Data Appliance

Pour pouvoir se familiariser avec cette appliance et les logiciels embarqués, Oracle fournit un environnement virtuel prêt à l'emploi : Oracle Big Data Lite Virtual Machine.

> Pour plus d’informations et pour télécharger cet environnement, c’est ici.

Le point de vue de DIGORA :

Il vaut la peine de consacrer du temps à la mise en oeuvre et à la découverte de cette infrastructure et des logiciels associés. C'est un moyen simple et pratique de mettre le pied dans le monde du Big Data.

Software

Durant sa première Keynote, Larry insiste sur les avantages énormes d'Oracle 12c Database : In-Memory, Multi-Tenant, etc... Ces points ont été repris dans de multiples sessions.

Oracle Big Data Discovery

Ce nouveau produit vous permet d’explorer et de trouver les tendances ou anomalies à partir des données, qu'elles soient stockées dans des bases relationnelles ou dans le BigData (ex. Hadoop). Les performances surréalistes d'Oracle In-Memory Database permettent de modifier complètement l'approche de ce genre d'outils et apportent un confort incomparable aux utilisateurs.

Le Big Data SQL, permettant d'interroger tant Hadoop que les bases relationnelles et même de faire des jointures entre les deux, est largement utilisé par Oracle Big Data Discovery.

La fonctionnalité Visual Face permet d'afficher des données stockées dans Hadoop avec une facilité déconcertante.

Cette offre est disponible tant dans le Cloud Oracle qu'en installation classique.

Le point de vue de DIGORA :

Oracle Big Data Discovery semble promis à un bel avenir, en particulier en liaison avec Oracle Database In-Memory ou Hadoop. Les présentations qui ont été faites sont particulièrement séduisantes.

Mobile App Framework et Mobile Cloud Services

Ces nouveaux produits, déjà utilisés par Oracle, permettent de développer des applications pour mobiles (iOS et Android) tout en ayant un seul code à écrire. De plus, des fonctionnalités de Single Sign On communes avec le SSO Oracle déployé dans les entreprises sont prises en charge.

Le point de vue de DIGORA :

Toute société devant lancer un projet de développement sérieux sur Mobiles devrait étudier cette nouvelle offre. Le fait de faire un développement commun pour iOS et Android constitue un avantage de poids.

De plus, la possibilité d'utiliser ls SSO d'Oracle en liaison avec les applications d'entreprise motive d'autant plus ce choix.

Oracle Database 12c

Un utilitaire facilite grandement le passage d'une base Oracle 11g ou 12c au jeu de caractère Unicode.

> Pour plus d’informations et pour télécharger cet assistant cliquez ici.

Le Cloud

Le Cloud était vraiment le leitmotiv de cette année. Du Cloud partout : Saas, PaaS, DBaaS, IaaS, et bien d'autres expressions touchant le Cloud.

Dès sa première Keynote, Larry Ellison affirme qu'Oracle être est un acteur clé pour les trois couches du Cloud :  SaaS, PaaS et IaaS. Oracle ne peut pas être seulement un fournisseur de SaaS comme SalesForce ou de PaaS comme Amazon. Oracle doit proposer l'ensemble des couches du Cloud.

La très longue énumération des produits Oracle fonctionnant en SaaS a probablement lassé quelques assistants, mais pour chacune des gammes de produits SaaS, une liste impressionnante de références clients était présentée.

Larry a ensuite insisté sur plusieurs points forts de la suite d’applications Oracle en mode SaaS : Multitenant, Social, Mobile, In-Memory, Big Data Analytics, Sécurité. Il s’est étendu ensuite sur l’aspect sécurité, très bien géré par Oracle, et élément clé du Cloud.

Larry a présenté l'Instance as a Service, qui permet de provisionner très facilement, dans le Cloud public Oracle, une base Oracle 11g ou 12c dans une VM dédiée sous Linux. Une des facettes du PaaS ! Cette fonctionnalité peut aussi être mise en oeuvre dans un Cloud privé mis en place par un client Oracle.

Lors de sa deuxième Keynote, Larry démontrera lui-même la facilité pour déplacer une base Oracle dans le Cloud...

Oracle dispose d'un grand nombre de Data Centers répartis dans le monde et prétend offrir des services IaaS au même prix qu'Amazon AWS ou Microsoft Azure.

Après avoir plaisanté sur le fait que les applications Cloud de SAP sont développées sur la Oracle Database, et non Hana, Larry explique qu’il y a un potentiel énorme de déploiement en mode SaaS de nouvelles applications sur les technologies Oracle. Ce message concerne tous les éditeurs, particulièrement ceux ayant des projets de mise en oeuvre d'environnements SaaS.

Le point de vue de DIGORA :

Digora aide déjà et va continuer d'aider tous les éditeurs souhaitant bénéficier d'une expertise sur les technologies Oracle mises en œuvre dans le SaaS (Systèmes Intégrés Oracle, Oracle Database et oracle MySQL, serveurs d'applications, outils de développements, etc...).

Digora dispose également de compétences sur des produits autres qu'Oracle, également utilisés dans le monde du SaaS.

En ce qui concerne la vague de fond sur le Cloud qui touche toutes les entreprises, il est encore trop tôt pour en constater les conséquences, que ce soit sur les entreprises en général, leurs services informatiques ou les sociétés telles que Digora.

Une chose est sûre : on ne peut ignorer cette tendance forte. Oracle entend bien y jouer un rôle important et Digora également.

Digora reste à votre disposition pour approfondir tout point lié à Oracle et aux nouveautés présentées  lors de cette édition 2014 d'Oracle Open World. N'hésitez pas à nous contacter.

Commentaires (0)