Retrouvez-nous le 14/04 pour notre Webinar "Quelle démarche pour votre stratégie de gestion de données ?". Je m'inscris

✖︎
Digora blog

Oracle Clusterware et Oracle ASM : l'oeuf et la poule

17/10/2013
A trier

Une fois n'est pas coutume... Nous allons descendre, plus loin que le veut notre ligne éditoriale, dans les entrailles d'Oracle . Depuis la 11gR2, Oracle Clusterware stocke sa configuration dans Oracle ASM. Et Oracle ASM a besoin d'Oracle Clusterware pour démarrer. C'est l'histoire de l'oeuf et de la poule...

Oracle Clusterware constitue la brique de base pour pouvoir utiliser Oracle RAC. Ses fichiers vitaux (OCR et Voting) sont stockés dans un DiskGroup ASM.

Mais Oracle ASM dépend d'Oracle Clusterware.

Bien qu'il y ait différentes configurations possibles, il est intéressant d'examiner la configuration la plus fréquente pour comprendre qui de l'oeuf ou de la poule...

Deux de nos experts certifiés Oracle OCM (Laurent Leturgez et Pierre Labrousse) ont approfondi ce sujet et préparé une vidéo donnant la réponse. En moins d'une minute le sujet devient bien plus clair...

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=IENQTMQd-x4[/youtube]

Voici quelques informations complémentaires :

  1. Quand un noeud, membre d'un Clusterware Oracle, redémarre, OHASD est démarré par le biais d'un outil dépendant de l'OS. OHASD est le lanceur d'Oracle Clusterware. OHASD a accès à l'OLR (Oracle Local Registry) stocké sur le système de fichiers local. OLR fournit les données nécessaires pour terminer le lancement d'OHASD.
  2. OHASD démarre GPNPD et CSSD. CSD a accès au profil GPNP stocké sur le système de fichiers local. Ce profil contient ces données essentielles de démarrage :
    • la chaîne de découverte des Disk Groups ASM
    • l'emplacement ASM du SPFILE (nom du Diskgroup)
    • le nom du diskgroup ASM contenant les fichiers Votings
  3. Les emplacements  où se trouvent les fichiers Voting sont déterminés par CCSD à l'aide de pointeurs contenus dans les en-têtes des disques ASM. CSSD est alors capable de terminer son lancement et, suivant le cas, de démarrer un cluster non démarré ou de rejoindre un cluster déjà démarré.
  4. OHASD démarre une instance ASM et ASM peut désormais interagir avec CSSD initialisé et avec l'OS. L'instance ASM utilise un code spécial pour localiser le contenu du fichier SPFILE ASM, dans le cas où il est stocké dans un DiskGroup.
  5. Avec une instance ASM démarrée et ses Diskgroups montés, l'accès au fichier OCR du Clusterware est désormais possible pour le CSRD.
  6. OHASD lance CRSD avec un accès possible à l'OCR stocké dans un DiskGroup ASM
  7. Le Clusterware termine l'initialisation et lance les autres services qui sont sous son contrôle.

Remarque : dans la vidéo, nous avons volontairement omis la représentation du lancement des processus par les agents (ohasd et crsd), pour ne pas la surcharger.

Finalement, le mystère de l'oeuf ou de la poule est résolu, du moins dans ce cas...

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vous souhaitez tester ou utiliser l'expertise de Digora ? Contactez-nous ici pour de plus amples informations.