Contactez-nous

En octobre, Digora court plus vite que le cancer ! 💜 En savoir plus

✖︎
Fin de RAC sur SE2

Oracle 19c : clap de fin pour le RAC en Standard Edition 2

02/09/2021
Données

Oracle Real Application Clusters (RAC) est une fonctionnalité de cluster actif/actif. Avec la sortie de la version Oracle Database 19c, cette fonctionnalité n'est désormais plus proposée avec la Oracle Database Standard Edition 2 (SE2)... Notre expert vous explique comment faire pour continuer à en bénéficier .

Emmanuel

Emmanuel

DBA Oracle Senior

Qu’est-ce que RAC ? Petit historique et fonctionnalités

RAC (Real Application Clusters) est le nom de la fonctionnalité cluster d'Oracle. Il s'agit d'un cluster de type actif/actif, avec la charge de travail liée aux lectures/écritures effectuées sur la base répartie potentiellement entre deux nœuds, ou plus.

Historiquement, le cluster Oracle apparaît sous le nom Oracle Parallel Server, à la fin des années 1980, dans la version 6.2. Oracle est alors le premier éditeur à proposer un SGBD avec une architecture en cluster. Le nom commercial Real Application Clusters apparait avec la version 9i.

Depuis la version 10g, la solution repose sur la couche logicielle de clusterware développée par Oracle pour tous les systèmes d'exploitation (et non plus sur les clusterwares développés par les éditeurs des systèmes d'exploitation respectifs). Jusqu'à la version 9i incluse, la fonctionnalité Oracle Parallel Server (puis Real Application Clusters) est une option de l'édition Enterprise Edition.

A partir de la version 10g (2003), RAC est proposée avec la Standard Edition, sans nécessité de s'acquitter de l'achat d'une option qui plus est. Quand apparait l'édition Standard Edition 2 en 2014 (qui remplace la Standard Edition et la Standard Edition One à partir de la version 12.1.0.2), une première restriction surgit : dans ce cas de figure, RAC n'est utilisable que sur des clusters contenant deux sockets physiques (donc, deux serveurs à un socket).

L’architecture RAC se décline également en mode actif/passif, sous le nom RAC One Node, depuis la version 11g. Il s’agit également d’une option payante, suivant les même modalités que RAC, mais d’un coût inférieur (10 000 USD pour une licence de type processeur contre 23 000 USD).

Les fonctionnalités clés offertes par RAC One Node sont les suivantes, voir cette note de blog pour plus de détails :

  • Bascule automatique de l’instance vers un serveur passif en cas de panne du serveur actif.
  • Bascule déclenchée par l’administrateur, aiguillant automatiquement les connexions vers la nouvelle instance.
  • Application des patchs en mode Rolling Patch

Fin d'Oracle RAC en SE2… 3 options proposées par Oracle

Avec la sortie de la version Oracle Database 19C, le couperet tombe : la fonctionnalité RAC/RAC One Node n’est plus proposée avec la Standard Edition 2 ; pour continuer à en bénéficier, il convient d’effectuer l’acquisition d’une part de licences Enterprise Edition, d’autre part de licences RAC/RAC One Node.

Ceci apparait dans le tableau de fonctionnalités présentée dans la documentation Oracle (voir l'extrait ci-dessous) :

Tableau des fonctionnalités Oracle Real Application Clusters

La fin de la prise en charge de la fonctionnalité RAC est évoquée par la note du support Oracle 2404078.1 :"Desupport of Oracle Real Application Clusters (RAC) with Oracle Database Standard Edition 19c (Doc ID 2504078.1)".

Les possibilités qui s’offrent au client SE2 RAC qui souhaite une montée de version en 19c y sont exposées sans équivoque dans l’organigramme de décision suivant :

  • Soit le client doit passer en Enterprise Edition
  • Soit le client doit renoncer à la fonctionnalité RAC, et convertir sa base en Single Instance

Une troisième possibilité, suggérée dans le texte de la note, et présentée comme « attractive », est d’effectuer un upgrade vers l’Autonomous Database du Cloud Oracle.

Options de migration d'Oracle RAC vers 19c

Une 4ème voie est possible pour remplacer Oracle RAC

Il existe cependant une nouvelle fonctionnalité, non évoquée dans cette note, qui permet de bénéficier, dans une certaine mesure, de Haute Disponibilité, bien qu’étant en retrait par rapport au niveau de robustesse offert par RAC.

Il s’agit de Standard Edition High Availability.

C’est une solution de type « bascule à froid », disponible à partir de la version 19.7. La base comporte à un instant donné une instance unique, qui tourne sur un des membres du cluster. En cas de panne, il est possible de redémarrer l’instance sur le nœud de secours (après interruption de service).

En termes de licence (on parle ici de licences de base SE2, la fonctionnalité SE High Availability n’étant pas une fonctionnalité optionnelle soumise à licence), si le nœud de secours n’est pas activé plus de dix jours par an, il n’est pas nécessaire de le licencier.

L’architecture est de type Oracle Grid Infrastructure. Bien qu’il s’agisse de la même architecture qui sert de socle à Oracle RAC, elle n’est pas soumise à licence.

Oracle SE2 High Availability

Il est à noter que cette solution se distingue de RAC One Node par les points suivants :

  • Pas de relocation automatique en cas de crash de l’instance (intervention manuelle du DBA requise).
  • Pas de relocation manuelle en ligne (nécessité d’arrêter l’instance avant de la démarrer sur le nœud de secours).
  • Pas d’application des patchs en mode Rolling Upgrade

 

Car chaque système d'information est unique, n'hésitez pas à nous contacter pour étudier la meilleure manière de bénéficier de fonctionnalités de haute disponibilité.

Je contacte un expert

Comment migrer vers Oracle 19c ?

Pourquoi & comment migrer vers Oracle 19c ?

Oracle Database 11g n’est plus supportée et la fin du support de la version 12c arrive à grands pas. Envisagez dès maintenant une migration vers Oracle 19c qui offre de nombreuses nouveautés. Il y a toutefois plusieurs points de vigilance et plusieurs méthodes de migration. Faisons le point avec notre expert, Pierre.

Tout savoir sur la migration