Retrouvez-nous le 14/04 pour notre Webinar "Quelle démarche pour votre stratégie de gestion de données ?". Je m'inscris

✖︎
Digora blog

Nouveautés Oracle Database 12c - partie 4 : EM Database Express

19/08/2013
A trier

DIGORA continue de vous présenter quelques-unes des nouveautés d'Oracle Database 12c. Voici le quatrième  billet consacré à ces nouveautés. Lorsqu'une nouveauté implique l'Enterprise Edition ou une option payante, nous le préciserons. Cette partie 4 concerne essentiellement Enterprise Manager (EM) Database Express, qui remplace l'outil d'administration Oracle Database Control disponible depuis Oracle 10g.

  Enterprise Manager (EM) Database Express est un outil léger d’administration de base Oracle . Il fournit une solution Web prête à l’emploi pour administrer une base Oracle mono-instance (ou une base en Cluster). Les fonctions assurées sont : monitoring de performance, gestion de configuration, administration, diagnostics et optimisation. EM Express a pour but de fournir, clé en main, les fonctionnalités principales d’Enterprise Manager pour base Oracle, le tout avec un développement léger et une empreinte mémoire faible dans la base (50 à 100 Mo). EM Express s’exécute dans la base avec un surcoût CPU et mémoire faible car la base n’exécute que des ordres SQL. L’interface graphique est prise en charge par le navigateur Web, qui doit être équipé du composant Flash. L’activation d’EM Express se fait par un simple clic avec DBCA (Database Configuration Assistant).   Voici un aperçu des menus disponibles avec EM Express :

  La page d'accueil d'EM Express fournit des informations très utiles :

  Voici un écran présentant des informations sur l'utilisation  mémoire :

Voici un écran présentant des informations sur l'aspect performances  :

EM Express utilise une console Web qui communique avec le serveur Web inclus dans XML-DB. Au fur et à mesure des échanges, la Servlet EM Express gère les requêtes, y compris l’authentification, la gestion des session, la compression et la mise en cache. La Servlet exécute les requêtes utilisées pour les rapports et retourne des pages XML mises en formes par le navigateur. Le plus souvent, un seul échange est effectué pour une page Web afin de limiter les échanges avec la base. Les composants XMLDB doivent être installés dans la base (ce qui est le cas automatiquement dans une base 12c. Pour savoir sur quel port une base peut être attaquée par EM Express, utiliser un des deux requêtes suivantes, en fonction de la configuration mise en place :

SQL> SELECT dbms_xdb_config.gethttpsport FROM DUAL ;
SQL> SELECT dbms_xdb_config.gethttpport FROM DUAL ;

La ligne suivante doit être incluse dans les paramètres d’initialisation de la base;  fait automatiquement par DBCA :

dispatchers=(PROTOCOL=TCP) (SERVICE=sampleXDB)

L’ordre suivant doit être lancé sur la base (le numéro de port doit être adapté) ;  fait automatiquement par DBCA :

Exec DBMS_XDB_CONFIG.setHTTPsPort(5500)

Voici un exmple d’URL de connexion à la console EM Express à partir d'un navigateur Web (le nom du serveur et le numéro de port doivent être adaptés) :

https://hostname:5500/em

Voici deux alternatives à EM Express pour administrer une base Oracle 12c :

  • Enterprise Manager Cloud Control 12c, qui est beaucoup plus complet qu'EM Express
  • SQL Developper, qui dispose d'un Plug-In DBA fournissant des fonctionnalités non disponibles avec EM Express (nous allons publier prochainement un billet sur la dernière version de ce produit)

Des informations supplémentaires sur EM Express sont disponibles à cette adresse :

http://docs.oracle.com/cd/E16655_01/server.121/e17643/em_manage.htm#BABCGBJF

Un tutoriel est disponible à cette adresse :

https://apex.oracle.com/pls/apex/f?p=44785:24:0::NO:24:P24_CONTENT_ID,P24_PREV_PAGE:6283,1

  ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Vous souhaitez en savoir plus sur ce sujet ? Contactez-nous ici pour de plus amples informations.