webleads-tracker

L'enjeu de la donnée en France en 2015

Vous êtes ici

L'enjeu de la donnée en France en 2015

Données

0 Commentaires

La donnée prend de plus en plus d’importance. On la retrouve partout sous des termes divers tels que Big Data, Open Data, Data mining, etc. Observons de plus près les enjeux qu’elle représente pour les gouvernements mais aussi pour les entreprises.

Big Data à la française

Mégadonnées“. Cette année, l’Académie française a tranché : c’est ce terme qu’il convient, en bon français, d’utiliser pour désigner le Big Data. Explicitement, cette institution pluricentenaire vient donc de le confirmer : 2014 fut un tournant pour le marché du Big Data en France, une année d’expansion et de prise de conscience. D’après une étude EY, 74% des entreprises sont désormais convaincues de son importance. Les évolutions se faisant à grande vitesse, l’année 2015 sera cruciale pour faire de la France un des leaders de la mégadonnée.

Le gouvernement s'ouvre à l'Open Data

Du point de vue gouvernemental, tout l’enjeu des mois à venir est d’exister, non seulement, face au mastodonte américain (200 millions de dollars d’investissement public en 2012), mais aussi face à nos voisins européens dont l’Irlande, bien placée dans la course. La stratégie, qui a fait l’objet d’un Plan Big Data pour la nouvelle France industrielle, c’est de soutenir grands groupes et start-ups innovantes dans des domaines où la France se fait déjà remarquer : la ville intelligente ou encore les objets connectés. C’est aussi d’ouvrir les données dont l’administration dispose : cette stratégie d’Open Data, pensée notamment comme un facteur de croissance économique, vient d’être récompensée par une 3e place mondiale au classement Open Data Index — 13 places de mieux que l’année précédente.

"Transformer l'essai" du Big Data pour les entreprises

Côté entreprises, le défi sera de passer au niveau supérieur.

D’abord, pour celles, nombreuses, qui se disent intéressées par le Big Data sans avoir franchi le pas. Beaucoup (de l’ordre de 35%, selon une étude EMC) ont des doutes quant au retour sur investissement de la démarche. La multiplication des données ouvertes, des capacités de stockage et d’analyse, et des success story du Big Data devraient en convaincre plus d’une dans un futur proche.

Il faudra aussi transformer l’essai pour celles qui se sont déjà lancées dans l’aventure. La difficulté est souvent de passer de la collecte à l’analyse intelligente pour l’utilisation la plus efficace : duBig Data au data mining. EY estime que 17% des entreprises françaises sont « très matures » dans leur utilisation de ces données. La maturité n’est alors pas définie en termes de quantités collectées, mais bien selon l’utilisation qui en est faite.

Le challenge sera alors de se servir du Big Data non seulement comme mine d’information sur des activités terminées, mais aussi et surtout d’intégrer l’analyse de ces données à la décision stratégique. Axer leur utilisation vers le présent, voire le futur, en plus de raconter le passé.

C’est en considérant le Big Data non pas comme un secteur à part mais comme un support à la stratégie que les entreprises françaises tireront leur épingle du jeu. Et c’est en croisant données publiques et privées, avec une utilisation respectueuse des utilisateurs, que la France fera office de modèle dans l’économie de la data.

Illustration : Image modifiée de Daniel Vasquez

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Captcha, confirmez l'envoi du formulaire
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.