webleads-tracker

Comment mener un vaste projet de migration de bases Oracle ?

Vous êtes ici

Comment mener un vaste projet de migration de bases Oracle ?

Données

0 Commentaires

Comment mettre en œuvre efficacement un vaste projet de migration de bases Oracle vers la version 11gR2 ? Telle est la question qui a été posée à Digora par un de ses clients. Approfondissons les points forts de cette  pré-étude  confiée à Digora

Le contexte

Notre client utilise les bases Oracle sur une grande échelle. Cette pré-étude de migration couvre une bonne part des bases Oracle mises en oeuvre :

  • plus de 50 bases
  • plus de 20 serveurs
  • versions Oracle Database allant de 8i à 11g

Voici le périmètre que Digora a proposé de traiter :

  • réalisation d’une cartographie des bases de données conformément au périmètre fourni par les équipes d’ingénierie du client
  • définition d’un lotissage en fonction des différentes contraintes (techniques, et fonctionnelles)
  • réalisation d’une étude de compatibilité menée à plusieurs niveaux : entre les produits Oracle et sur les technologies d’accès aux données
  • étude des différentes certifications logicielles prévues pour Oracle Server 11gR2
  • étude des prérequis matériels
  • établissement de préconisations sur les méthodes de migration des bases de données possibles
  • rédaction d’une liste de technologies pouvant amener une plus-value au client pendant et après la migration
  • revue de points existants d’intérêt relatifs à l’exploitation existante et post-migration

Déroulement de la pré-étude

Nous avons débuté la pré-étude par un recensement des bases concernée par le projet de migration. Toutes les informations pertinentes pour chaque base ont été collectées et formalisées dès le démarrage de la pré-étude.

Digora a préconisé de regrouper en lots fonctionnels les bases à migrer. Ce lotissage est basé sur le pôle d’activité pour lequel les bases concernées sont utilisées.

Nous avons également préconisé pour chaque lot fonctionnel un sous-lotissage en lots techniques, en privilégiant la migration des bases de versions les plus anciennes en premier pour des raisons techniques qui vont être présentées ci-dessous.

Environ 15 regroupements ont ainsi été définis pour les environnements de Dev/Recette et un nombre un peu plus faible pour les environnements de production.

La pré-étude a abordé de nombreux aspects techniques dont un extrait est présenté ci-après.

COMPATIBILITÉ CLIENT/SERVEUR – SERVEUR/SERVEUR

La compatibilité Client/Serveur (et Serveur/Serveur pour les DB Links) est définie par Oracle et doit être prise en compte dans un projet de migration de version de bases :

ORACLE DATA PROVIDER .NET

Il faut examiner attentivement les matrices de compatibilité concernant Oracle Data Provider .NET, le client SQL*Net et les bases Oracle. Voici quelques informations à ce sujet :

 JDBC THIN CLIENT

Il en est de même pour l’accès aux bases de données par utilisation du driver JDBC-THINconformément au tableau ci-dessous :

 JDBC OCI

JDBC-OCI est une autre méthode de connexion Java vers les bases Oracle. Dans ce cas, le tableauCompatibilité Client/Serveur – Serveur/Serveur présenté plus haut doit également être pris en compte.

CERTIFICATIONS DES ÉDITEURS

Il est essentiel de prendre en compte la certification des éditeurs dans le cadre de ce projet de migration des bases vers une version supérieure.

Un contact avec chaque éditeur est essentiel dans ce contexte.

PRÉREQUIS MATÉRIELS

Afin d’aider notre client à définir sa configuration cible, nous avons spécifié les besoins de ressources pour les serveurs Oracle et les versions d’OS recommandés suite à la migration vers des versions supérieures.

ELÉMENTS TECHNIQUES DE MIGRATION DES BASES DE DONNÉES

Il convenait également d’inclure dans la pré-étude les points suivants :

  • recensement des différentes techniques de migration ou d’Upgrade, avec leurs avantages et inconvénients
  • prise en compte de l’utilisation de Change Data Capture (fonctionnalité de réplication d’Oracle)
  • présentation des apports majeurs d’Oracle 11g
  • revue des méthodes de sauvegardes actuelles et améliorations possibles
  • méthodes visant à garantir une amélioration si possible, sinon un maintien à tout le moins des performances
  • étude des méthodes actuelles de supervision et améliorations envisageables (ex. Oracle Cloud Control)

LA SUITE…

Une fois la pré-étude terminée, nous avons proposé d’entamer les actions suivantes :

  • Etablissement d’un planning de tests en fonction des lots établis
  • Etablissement d’un planning de migration des lots de production
  • Etude des arrêts de production envisageable par base ou par lots de base
  • Mise en œuvre des migrations en pré-production avec éventuellement des tests de charge et de non-régression.
  • Accompagnement sur la mise en œuvre des choix technologiques réalisés
  • Accompagnement sur la migration des plates-formes

Conclusion

La mise en œuvre d’un vaste projet de migration de bases Oracle est toujours un projet à considérer avec précaution. La pré-étude que nous avons réalisée pour ce client a pleinement répondu à ses attentes. A l’issue de cette étude, il a en effet souhaité faire intervenir un consultant expert DIGORA pour aider ses équipes à réaliser la migration de ses bases dans les meilleures conditions.

Digora se tient  à votre disposition pour discuter de vos projets de migration de bases Oracle. Contactez-nous !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Captcha, confirmez l'envoi du formulaire
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.