Retrouvez-nous le 14/04 pour notre Webinar "Quelle démarche pour votre stratégie de gestion de données ?". Je m'inscris

✖︎
Digora blog

Arrivée du serveur d'applications Oracle WebLogic 12c

06/01/2012
A trier

Oracle WebLogic 12c (« c » pour Cloud) est sorti en production. Cette version  contient plus de 200 nouvelles fonctionnalités. Quels en sont les points forts ?

Une abondance de nouvelles fonctionnalités

WebLogic 12 C : Une version destinée au Cloud

WebLogic 12c est destinée au Cloud puisque l'installation du produit est simplifiée au maximum. Un retour aux versions d'origines BEA où la décompression du package téléchargé suffit à avoir un produit pleinement opérationnel.

Destinée au Cloud également car cette version offre une intégration améliorée avec Oracle Virtual Assembly Builder (produit Weblogic Suite) qui permet de dupliquer et modifier rapidement les configurations dans un environnement virtualisé. Cette fonctionnalité permet d'intégrer rapidement de nouvelles configurations WebLogic  sur des environnements virtualisés classiques ou sur des environnements optimisés comme Exalogic.

Et enfin une intégration d'Oracle Traffic Director qui va permettre une gestion de répartition de charge et/ou fail-over facilitée.

Une version orientée développement

La version 12c du produit WebLogic, en dehors des fonctionnalités dédiées au Cloud, est également une version orientée développement et intégration.

Cette version supporte désormais toutes les fonctionnalités Java 6, intègre les dernieres versions des API et technologies les plus utilisées : JSF 2.1, EJB 3.1, JAX-RS 1.1, java Servlets et permet l'utilisation de CDI (Context and Dependency Injection). Une fonctionnalité qui fournit un ensemble de services simplifiant l'utilisation des Ejb dans les modèles de programmation JSF.

Une version qui intègre également un plug-in maven afin de faciliter la gestion des dépendances au sein des applications.

Une version plus performante

Cette version 12c, en plus d'offrir toujours de meilleures performances, reprend les fonctionnalités des dernières versions 11g avec l'intégration de Coherence et de TopLink directement accessibles et paramétrables depuis la console WebLogic.

Elle intègre également Active GridLink for RAC, Active DataGuard (pour la gestion des sites de reprises) et GoldenGate. Ces fonctionnalités vont permettre au serveur d'applications Weblogic de connaitre, par la diffusion de messages, l'état de la base et les informations pertinentes, comme l'ajout d'un membre dans le cluster RAC et donc permettre à WebLogic de sélectionner le serveur qui parait le plus approprié aux pics de charge.

Une version qui prépare une future fusion ?

Dès à présent, la version 12c de WebLogic supporte les descripteurs du dernier serveur d'applications acquis par Oracle lors du rachat de Sun : Glassfish.

Les applications intégrées pour Glassfish fonctionnent donc sans aucune modification de l'application, ni des descripteurs. 

DIGORA dispose d'une expertise élevée sur toute l'offre WebLogic d'Oracle.