webleads-tracker

ADLPartner libère du temps à ses équipes IT grâce aux Services Managés

Vous êtes ici

ADLPartner libère du temps à ses équipes IT grâce aux Services Managés

Données

0 Commentaires

Avec un système d’information au centre de ses activités, ADLPartner, leader européen du marketing de fidélisation par abonnement presse avec plus de 2,8 millions d’abonnements à durée libre (ADL) gérés, souhaitait faire évoluer son infrastructure vers plus de rationalité, de disponibilité et de performance à l’aide des services managés de Digora. L’enjeu pour la DSI était également que les équipes passent plus de temps avec les métiers et moins sur l’IT.

À l’heure de « l’économie de l’abonnement », que l’entreprise a anticipée de près d’un demi-siècle, le groupe doit pouvoir compter sur un système d’information et une infrastructure fiable, performante et adaptée aux évolutions rapides du marché. Un impératif pris très au sérieux par l’équipe DSI du groupe, dont le rôle de conseil et d’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMOA) auprès des métiers est particulièrement renforcé dans un contexte de transformation digitale de l’activité.

Un système d’information au centre des activités du groupe

Pour ADLPartner, dont le coeur de métier repose sur l’intermédiation et les services, le système de gestion commerciale (abonnements, commandes, factures, etc.) est un élément critique du SI. Et c’est à l’été 2018, à l’occasion de l’échéance du contrat d’hébergement, que Florence Devambez, DSI du groupe depuis peu, décide de lancer un projet complet : « au-delà de l’hébergeur en lui-même, nous souhaitions nous faire accompagner sur des services associés de façon totalement indépendante », se souvient la directrice.

Logo ADLPerformance

Après avoir retenu Data4 à Marcoussis (91) pour l’hébergement, ADLPartner lance rapidement un appel d’offre pour l’administration et la supervision de l’infrastructure. Laquelle gagne au passage une meilleure disponibilité entre les deux sites du groupe ADLP (Montreuil et Chantilly) et les 2 sites de Data4. Au terme de la consultation de trois entreprises, Digora est très vite retenue pour le lot supervision et administration : « d’une taille équivalente à la nôtre, Digora a su parfaitement retranscrire nos besoins, se souvient Florence Devambez. Les équipes se sont en outre montrées particulièrement motivées et réactives ».

Sur le fond, ce sont aussi les expertises de Digora qui ont fait la différence. À commencer par sa connaissance approfondie de l’ETL (pour Extraction Transformation Loading) Genio, essentielle à la supervision de nombreux flux gérés par ADLPartner. De la même façon, l’expertise de Digora sur les bases de données Oracle, qui constituent la plupart du parc applicatif d’ADLP, a considérablement orientée le choix de la DSI « autant pour leur supervision que pour d’éventuels projets futurs » poursuit Florence Devambez.

Un projet rapide, première pierre d’une infrastructure en croissance

Au total, ce ne sont pas moins de 180 éléments managés tout confondus, et en particulier l’exploitation et la supervision de serveurs et bases de données qui sont confiés à Digora. L’ensemble du projet, depuis la migration du datacenter jusqu’à la mise en place de l’ensemble de la supervision, aura été finalisé en moins de 6 mois.

Outre les expertises intrinsèques des équipes Digora en charge de l’infrastructure d’ADLP, ce sont aussi leurs capacités d’adaptation aux besoins spécifiques de pilotage du système d’information, à savoir un support particulièrement réactif et des outils d’alertes et de reporting réguliers efficaces, qui répondent aux enjeux de la DSI.

Véritable partenaire d’ADLP, Digora est aujourd’hui systématiquement intégrée à tous les projets touchant de près ou de loin les serveurs, les machines virtuelles ou encore les bases de données, qu’il s’agisse d’ajouts ou au contraire de suppressions, assez nombreuses dans le cadre d’une rationalisation du système d’information, entamée depuis plusieurs mois.

Une rationalisation qui passe désormais par l’enclenchement du projet de migration de la seconde partie du SI, et notamment de tous les sites de l’entreprise, vers le Cloud cette fois. Si la gestion des ventes implique en effet des flux relativement stables et donc parfaitement adaptés à des datacenters en propre, la partie web, avec des envois de mailings à plusieurs millions de destinataires, est au contraire très fluctuante. Une approche hybride qui permet en outre une gestion budgétaire fine entre les dépenses d’exploitation (OPEX) et les dépenses d’investissement (CAPEX).

« Pour cette seconde migration, nous avons fait appel une nouvelle fois à Digora pour nous accompagner sur la mise en oeuvre de l’administration et de la supervision de tous les éléments du SI qui seront implantés dans le cloud OVH », détaille Florence Devambez.Florence Devambez, DSI d'ADLP

Une collaboration étroite qui ne manquera de se poursuivre dans les prochains mois : par d’autres projets structurants permettant toujours d’améliorer la sécurité du SI et d’accroitre la réactivité de la DSI vis-à-vis des demandes nombreuses d’évolution du business.

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Captcha, confirmez l'envoi du formulaire
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.