Oracle Open World 2016 : première Keynote de Larry Ellison (Partie 1/3)

Vous êtes ici

Oracle Open World 2016 : première Keynote de Larry Ellison (Partie 1/3)

Blog

0 Commentaires

Oracle Open World 2016 apporte son lot de nouveautés. Découvrez la keynote présentée dimanche 18 septembre par Larry Ellison (Partie 1/3).


Inscrivez-vous également à notre webinar "Ce qu'il faut retenir d'Oracle Open World 2016" qui aura lieu le 29/09 à 11h30.


Préambule : nous avons choisi de vous présenter un résumé le plus fidèle possible de la première Keynote de Larry Ellison. Aucune réaction ou opinion de Digora n’y est incluse. L'objectif est de vous permettre de prendre connaissance des informations communiquées par Larry Ellison, en résumé, sans devoir suivre en entier la vidéo disponible sur le site VOD d'Oracle.

Pour vous faire gagner du temps, nous ferons précéder les annonces de nouveaux services ou de nouveaux produits par la mention #NEW.

 

Comme prévu, Larry Ellison démarre directement son intervention sur le Cloud : "Nous sommes en plein milieu d’un changement de génération. De plus en plus d’entreprise passent du mode On-Premise vers un petit nombre de gros centres informatiques : le Cloud." 

Larry fait alors un parallèle entre les fournisseurs d’électricité, d’eau, etc… et les fournisseurs de données et de ressources informatiques, qui « masquent » tous la complexité des moyens à mettre en œuvre pour utiliser leurs services.

Il en profite pour rappeler les 3 piliers classiques du Cloud : SaaS, PaaS et IaaS.


Larry Ellison présente ses nouveaux compétiteurs suite au développement du Cloud, pour chacun des piliers du Cloud

  • SaaS : Workday et SalesForce
  • PaaS : Amazon et Microsoft
  • IaaS : Amazon

 

Oracle est présent sur les 3 piliers du Cloud, à la différence des autres compétiteurs.
Oracle a commencé avec une offre Saas, puis PaaS avec un service Database dans un premier temps.
Puis, cette année, et davantage encore l’année prochaine, Oracle développe son offre IaaS.
Ces trois offres connaissent un développement significatif.


Larry présente maintenant les 6 piliers de l’offre Cloud d’Oracle : coût, fiabilité, performance, standards, compatibilité, sécurité.
Le fait de pouvoir déplacer très facilement les bases et les serveurs d’applications de votre DataCenter vers le Cloud Oracle constitue un point fort de l’offre Oracle.
De plus, l’aspect sécurité est certainement le plus important à considérer dans une démarche vers le Cloud. Larry en a profité pour faire une allusion aux mails envoyés de façon non sécurisée par l’un des candidats aux élections américaines…

 

La stratégie d’Oracle veut s’adapter aux attentes des clients. Les voici résumées en quelques points :


C’est maintenant le moment d’approfondir l’offre SaaS d’Oracle.
Larry compare l’offre de Workday, l’un des principaux fournisseurs SaaS aux USA, avec l’offre d’Oracle.

#NEW :

Une nouvelle offre Cloud@Customer :

  • Un nouveau type de serveurs identiques à ceux du Cloud Oracle
  • Serveurs installés chez vous, derrière votre firewall  (vos données sont davantage en sécurité) et connectés à votre réseau local
  • Mise en œuvre des couches logicielles de gestion du Cloud qui sont utilisés dans le PaaS Oracle.
  • Serveurs administrés par Oracle
  • Pas d’achats mais souscription de services au même prix que dans le Cloud Oracle. « Nous les plaçons derrière votre firewall où les données sont davantage en sécurité ».
  • Une grande compatibilité entre le Cloud public Oracle et le Cloud mis en œuvre chez vous  (Amazon ne sait pas faire)

Compatibilité et portabilité

  • Oracle Database est disponible en On Premise (serveurs classiques et Exadata) et maintenant sur l’offre Cloud@Customer. Mais aussi sur Oracle Public Cloud, Microsoft Cloud - Azure et sur Amazon Cloud - AWS.
  • Oracle Database fonctionne pareillement en On Premise, sur Oracle Cloud@Customer et sur le Cloud public Oracle. Et vous pouvez déplacer très facilement les environnements Oracle Cloud@Customer vers le Cloud public Oracle et réciproquement…
  • Amazon : leur base ne fonctionne que sur leur Cloud. Impossible de l’utiliser ailleurs ! Redshift est développé par Amazon, fonctionne dans Amazon et ne pourra fonctionner nulle part ailleurs. Ce n’est pas de l’Open Source… Une fois migré vers Redshift, impossible de continuer de l’utiliser ailleurs. De plus, il est très économique de charger les données vers Amazon mais il est très couteux de les faire sortir… Certains appellent cela le verrouillage automatique.

#NEW :

Oracle Cloud Génération 2

  • Oracle dispose d’une nouvelle génération d’infrastructure Cloud dans le monde. Nous disposons de ce que nous appelons des « Availibility Domains ». Un Availibility Domain est composé de trois Data Center disposant d’un immeuble séparé, d’une alimentation séparée, et d’une connexion réseau très rapide. Nous répliquons les données de façon synchrone sur les 3 DataCenter d’un Availibility Domains. Par suite, il n’y a pas de SPOF dans une région. Si un Data Center n’est plus opérationnel, vous ne le saurez même pas.
  • Nous disposons de réseaux à large bande passante et avec une très faible latence entre les différents Availibility Domains d’une région.

#NEW :

Liaisons entre régions

Les régions sont raccordées entre elles par un réseau de bande passante large et de faible latence, qui permet de construire des bases utilisant le mode Sharding, dont nous reparlerons.
Cela permet de raccorder, par exemple, la région Europe à la région Amérique du Nord, avec de très bonnes liaisons réseau.

Oracle versus Amazon AWS

Voici peut-être un des points les plus importants, déclare Larry : « Notre deuxième génération de Datacenter coûte moins cher et est beaucoup plus performante qu’Amazon AWS. »

Oracle Cloud : résultats 2016

Larry présente quelques résultats financiers 2016 sur le Cloud Oracle :

Oracle et le Saas : 10 ans

Il y a 10 ans, Oracle a décidé de porter ses applications dans la Cloud. Et c’est fait !

Oracle est leader en ERP dans le Cloud :

Autres application SaaS d’Oracle

Oracle fournit aussi d’autres applications que son ERP en SaaS :

Des précisions sur l'adoption de plus en plus large de l’offre ERP Oracle Fusion en SaaS :

Des précisions sur l'adoption de plus en plus large de l’offre Oracle HCM en SaaS :

FIN DE LA PREMIERE PARTIE

Continuez votre lecture avec la 2ème partie de cet article sur la keynote de Larry Ellison lors d'OOW16.


Inscrivez-vous également à notre webinar "Ce qu'il faut retenir d'Oracle Open World 2016" qui aura lieu le 29/09 à 11h30.

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Captcha, confirmez l'envoi du formulaire
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.